top of page

Le microbiote intestinal, un organe à part entière !

Le règne du vivant n'a pas fini de nous surprendre.


 

Du statut d’ennemi au statut d’allié !


Si nous souhaitons respecter les microorganismes et plus particulièrement les bactéries vivants en chacun de nous, il faut repenser les rapports entre un complexe vivant tel que nous, en tant qu’humains et notre environnement ! On en revient donc à l’essence même de la naturopathie et de l’hygiénisme : Se reconnecter avec la nature et les éléments qui nous entourent, vivre en totale adéquation avec ces différents écosystèmes microbiens qui la composent.

Respecter le vivant, c'est nous respecter nous-mêmes. Nous sommes un tout, un système complexe vivant dans un environnement pouvant parfois être agressif, rude et pouvant être un facteur de stress important pour notre organisme : la pollution de l’air, la pollution de l’eau potable, les métaux lourds, les pesticides, les fongicides, les ondes électromagnétiques mais aussi les bactéries, les virus, les archées… Est-ce pour autant que nous devons considérer ces microbes comme nos ennemis ?! Ils étaient là bien avant nous et ils font partie intégrante de notre environnement mais aussi de notre évolution. Ils font donc partie du vivant et ils nous composent. Nous sommes leurs hôtes et nous devons vivre en parfaite harmonie, en symbiose avec eux afin d’assurer notre pleine santé mais également la pérennité de notre évolution.

Nous pouvons, à l’heure actuelle, nous considérer comme des holobiontes : les cellules qui nous composent doivent vivre en symbiose avec les microorganismes, unicellulaires surtout, vivants en chacun de nous. Les microbes sont donc passés de statut d’ennemi au statut d’allié. C’est ce qui fait qu’aujourd’hui, de mon point de vue, l’analyse du microbiote intestinal est un outil remarquable pour accompagner mes clients touchés par des problématiques diverses : troubles digestifs, maladies auto-immunes, maladies métaboliques, obésité, troubles cardiovasculaires, maladies hépatiques…


L’impact de nos écosystèmes microbiens sur notre santé !


Il est important de prendre conscience qu’à la surface de notre peau, ainsi qu’à la surface de toutes nos muqueuses, intestinale, respiratoire, buccale, vaginale… il y a présence d’un écosystème microbien avec un équilibre et une diversité différents d’une muqueuse à l’autre et d’un individu à l’autre.


Concernant le microbiote intestinal, quand la diversité et l’équilibre de celui-ci est rompu, c’est l’homéostasie, la capacité de l’organisme à maintenir l’équilibre de son milieu interne de façon dynamique (dans lequel les conditions internes varient mais toujours dans des limites relativement étroites), et ce, suivant les fluctuations constantes de notre environnement qui se retrouve mis à mal ! L’équilibre du milieu interne est alors perdu et cela fait place à un terrain propice à la maladie.

 

Analyse mais aussi interprétation des résultats !


Le microbiote intestinal étant un organe à part entière, son analyse est vraiment un outil à ne pas sous-estimer ! Ce qui ferra la différence dans la prise en charge, c’est bien l’interprétation des résultats d’analyse du microbiote intestinal. Les informations communiquées par NAHIBU sont suffisamment détaillées pour pouvoir, après interprétation, donner les bons outils au client afin de palier au phénomène de dysbiose intestinale pouvant être l’une des causes possibles de nombreuses pathologies.



73 vues0 commentaire

Comments


bottom of page